Eléonore FOURNIAU

OBJECTIF

Cette formation repose sur le développement du travail de la voix et de l’oreille dans les répertoires du chant turc et kurde, dans un souci d’accompagnement personnalisé de chaque participant.e.

CONTENU GÉNÉRAL

Forte de nombreuses années d’enseignement de la musique anatolienne, Eléonore Fourniau propose une approche méthodique de de ces répertoires tout en étant éloignée de tout académisme.

Le contenu pédagogique de sa master-class comprendra :

  • Echauffement corporel et vocal quotidien
  • Exercices de respiration et technique vocale spécifique au chant anatolien
  • Exercices méthodiques des ornementations selon les différents styles régionaux
  • Travail d’un répertoire varié en turc et en kurde
  • Travail des principaux modes, exercices pour entendre et reproduire les « quarts de ton »
  • Travail des différents grooves rythmiques à l’aide du bendir (tambour sur cadre)
  • Initiation aux danses en chaîne
  • Contextualisation culturelle et historique

THODOLOGIE

La méthodologie d’Eléonore Fourniau se fonde sur une transmission orale qui vise au développement de l’oreille, aiguisant la précision dans l’écoute et la reproduction exacte du geste vocal.

Elle repose également sur l’intégration des rythmes par le corps, des chants par le coeur, et sur la pratique répétitive des exercices et phrases musicales en vue de les intégrer en faisant « lâcher le mental », loin de toute partition.

OBJECTIF FINAL

  • Distinguer les principaux modes, entendre et reproduire les quarts de ton.
  • Connaître la prononciation des différentes lettres du turc et du kurde
  • Chanter en utilisant les ornementations adéquates plusieurs chants en turc et en kurde
  • Pour les plus avancés : proposer ses propres ornementations ainsi qu’apporter une interprétation de chants non-abordés en cours, qu’Eléonore pourra commenter et aider à en améliorer l’interprétation.
  • Restitution publique des participants à l’issue de la master-class.

CONDITIONS DE PARTICIPATION

Posséder une base en chant d’Anatolie (turc ou kurde) ou en chant d’une autre tradition orientale (grec, arabe, persan).

INSCRIVEZ-VOUS SANS PLUS TARDER
>> PRÉ-INSCRIPTION EN LIGNE <<
>> TARIFS ET MODALITÉS D’INSCRIPTION <<
>> VOS POSSIBILITÉS DE PRISE EN CHARGE <<

BIOGRAPHIE

Issue d’une famille d’historiens spécialistes de l’Asie Centrale, Eléonore Fourniau a vécu trois ans, lors de son adolescence en Ouzbékistan, où elle a appris le russe. Son père parlant occitan, elle est sensibilisée aux musiques traditionnelles et aux langues régionales dès son plus jeune âge.

Formée au piano classique depuis ses 7 ans, c’est à 19 ans qu’elle découvre la vielle à roue. Etudiante en russe et en histoire à l’ENS de Lyon, elle obtient l’Agrégation d’Histoire, en 2010, à l’âge de 23 ans.

Sa vielle à roue sur le dos, elle prend en 2010 un aller simple pour la Turquie et se prend de passion pour l’étude des langues et musiques locales, d’abord turques puis kurdes.

Sur place, elle fonde les groupes OKSIT, ESMAN, un duo avec MERCAN ERZINCAN. Au fil des rencontres, qu’elles soient académiques (elle étudie au Conservatoire d’Etat de l’Université Technique d’Istanbul durant 3 ans), traditionnelles (rapport de maître à élève avec Dengbej Xalide, Gülseven Medar), ou amicales, elle tisse un lien spécial avec ces cultures.

A partir de l’année 2016, elle partage la scène avec MIKAIL ASLAN, un des grands chanteurs de la décennie, et réalise de nombreuses tournées avec lui (Turquie, Europe, Australie).

Avec l’apport de la vielle à roue à ce répertoire, une maîtrise vocale étonnante résultant d’un travail assidu, et quelques vidéos au développement viral (Lê Lê Rihê, Xezal Xezal, qui comptabilisent plus de 30 millions de vues, toutes plateformes confondues), elle se fait vite remarquer par les médias.

Parallèlement au développement d’autres projets, elle débute sa carrière solo en 2017 et se produit dans de nombreux événements et dans les festivals de musique du monde dans toute l’Europe (Allemagne, Suisse, Suède, Finlande, Danemark, Royaume-Uni, Espagne, Belgique etc) et ailleurs (Inde, Canada, Kirghizistan, etc).

Elle prépare actuellement son premier album de musiques kurdes, ambitieux projet réunissant plus de 30 musiciens dont Sylvain Barou, Efren Lopez, Bijan Chemirani, Ersoj Kazimov, Djambo Agusev orchestra, l’ensemble New world Strings, Ufuk Simsek, Fatih Oral, Turgut Özüfler, Tarık Aslan, Julien Stevenin, Emrah Kaptan, et d’autres musiciens d’Europe et de Turquie.

Également soucieuse de mettre en avant la force des voix féminines, elle a fondé en parallèle deux ensembles vocaux : le trio vocal SAMAÏA (polyphonies), et le quartet TELLI TURNALAR (musiques d’Anatolie).

Passionnée d’enseignement elle organise depuis 2014 de nombreux stages, où il lui tient à coeur de développer une approche non cloisonnée de ces apprentissages (cours de chants mais aussi de rythme, de saz, de danses etc).

En 2020, elle se lance dans les cours en ligne collectifs durant les différents confinements, et réunit une communauté nombreuse d’élèves autour de l’amour des chants turcs et kurdes.

EXTRAITS VIDÉOS