RUBEN PAZ

OBJECTIF

Découverte et perfectionnement de la musique populaire cubaine par deux de ses genres le « Chachacha » et le « Son ».

Explication de la naissance de ces genres musicaux : contexte géographique et sociologique , historique et impacte culturel, évolution de l’instrumentation …

CONTENU GÉNÉRAL
Le travail pédagogique portera sur :
> La rythmique
> L’harmonie
> Les voix et chœurs
> L’improvisation pour des instruments solistes dans le Chachacha
> L’improvisation pour la percussion dans le Son
> Un atelier spécifique pour les percussions mineures, plus particulièrement la clave dans le Son et le guïro dans le Chachacha, mais aussi présentation des maracas et chékéré
> S’il y a deux groupes de différents niveaux, le Chachacha sera travaillé par le groupe d’initiation, et le Son par le groupe plus avancé. Les titres seront joués en public

CONDITIONS DE PARTICIPATION
> Tous niveaux acceptés car possibilité de travailler en deux groupes de niveau.
> Un groupe d’initiation et un groupe de perfectionnement. Au niveau des instruments :percussions : batterie, congas, timbales, maracas, clave, guïro, chékéré
> Cuivres : trompette, saxo, clarinette, trombone, flûte traversière
> Cordes : Guitare électrique, acoustique, Tres, basse électrique, contre-basse, violoncelle, violon
> Piano, clavier
> Chants tous niveaux car possibilité de faire des chœurs en phonétique

> INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT <

BIOGRAPHIE
Parcours

Ruben Paz démarre sa carrière musicale à La Havane (Cuba), sa ville natale, où il est diplômé du Conservatoire Supérieur Amadeo Roldán de La Havane, en  spécialité saxophone, mais aussi dans des disciplines complémentaires comme le piano, l’orchestration, l’harmonie et le contrepoint, et remporte plusieurs prix d’interprétation populaire  et classique.

Très tôt, il intègre des groupes connus à Cuba, sous la direction de maestros tels que José-Luis Cortés, tout en continuant à être professeur dans les écoles de musiques.

En 1998, il s’installe en France, à l’occasion d’une tournée européenne, et collabore  avec des artistes tels que Sergent Garcia, Maurice El Medioni, sur différents projets, concerts en France et à l’étranger, composition, arrangements et enregistrements

En parallèle de tous ses projets artistiques, Ruben à toujours intégré « la transmission » dans son parcours personnel, que ce soit auprès du plus jeune public, dans des programmes éducatifs scolaires ou bien auprès de musiciens en herbe. Il est par exemple intervenu au CFPM de Marseille (Centre de Formation Professionnelle Musique), pour soutenir la mise en œuvre d’un titre original « Salam Marruecos » avec les élèves du centre, apprentissage de différentes techniques inhérentes à la musique cubaine, par le biais de 3 jours de stages intensifs, puis représentation publique avec les élèves.

Il a également participé à une Master-Class, à l’occasion du festival international de percussion de Sousse (Tunisie), à l’Institut Supérieur de Musique de Sousse. Plusieurs élèves de l’institut ont été initiés à la musique traditionnelle cubaine, et 2 titres ont été mis en place avec eux, puis représentation publique.

Créations

Il monte plusieurs projets de formations dont La Bomba (de style musical Timba), puis Neolatino ( fusions Latin-Jazz). En 2011 il crée le groupe « Chévéréfusion », une formation de 10 musiciens dans un style latin-fusion (musique cubaine, jazz, funk). Il sort un album « Amor Virtual » en 2012, avec lequel il se produit dans de nombreux festivals tels que le Tanjazz (Maroc), La Fiesta des Suds (Dock des Sud -Marseille),  Babel Med Music ou bien encore le Festival de Jazz à Calvi. Un deuxième album « Salsa para Todos » est en préparation et sortira en 2018.