MILENA JELIAZKOVA & MAYA MIHNEVA

Objectif

Pour l’art traditionnel musical bulgare (chants, mélodies instrumentales et danses) le rythme est l’élément le plus important. Il est le point de jonction entre texte, mélodie et pas de danse – le rythme est ce qui unit Poésie, Musique et Danse. Le rythme est considéré par les Bulgares comme le Principe masculin de la musique. C’est un puissant intermédiaire entre l’interprète et le Monde extérieur, le Cosmos et la Nature. L’intonation (la suite tonale de la mélodie), représente quant à elle le Principe féminin de la musique et rend compte de l’état intérieur de l’interprète. Rythme et Intonation sont les deux éléments suprêmes de la mélodie. Celle-ci déterminera à son tour quel type de danse sera utilisé en parallèle.

Milena Jeliazkova, chanteuse professionnelle traditionnelle bulgare, pédagogue et coach vocal, et Maya Mihneva, danseuse traditionnelle bulgare enseignant au Conservatoire des Alpes de Haute-Provence, animent séparément de nombreux stages de chants et danses bulgares en France et à l’étranger, depuis plus de 15 ans. Leur amitié et amour pour la musique et les danses populaires bulgares leur ont donné envie de créer au sein de l’IIMM d’Aubagne cette master-class afin de conjuguer leurs talents et de les mettre au service de celles et ceux désireux de s’initier ou de se perfectionner à ces arts uniques au monde. Elles aborderont toutes les notions exposées ci-dessus lors de cette master-class inédite. Le travail sera mené à la fois en direction de la voix et du corps, et surtout, à l’interaction entre voix, souffle, corps. Seront abordées les notions de posture d’intériorité et d’extériorité, de présence à soi et au monde.

CONTENU GÉNÉRAL CHANTS

  •  Échauffement corporel : Mise en accord, préparation du corps pour trouver les résonances, gestion du souffle, détente et disponibilité, verticalité et horizontalité, ancrage au sol, écoute intérieure, concentration, énergie.
  • Exploration des timbres : Placement de la voix (spécificités selon les hauteurs), gestion du son, travail sur les voyelles, articulation, voix parlée et chantée.
  • Approche polyphonique : Travail sur les intervalles (secondes, tierces, quintes) et les accords, gestion de la « gêne ».
  • Travail sur les rythmes impairs : gestion du souffle et spécificités.

CONTENU GÉNÉRAL DANSES

  • Préparation corporelle : gestion du souffle, détente et disponibilité, verticalité et horizontalité, ancrage au sol, écoute intérieure, concentration, énergie.
  • Travail sur l’axe, les appuis, la suspension, sur les spécificités de chaque danse abordée
  • Apprentissage des danses par imprégnation et observation : approche du style – danses d’ensemble, en cercle, en chaîne, danses d’improvisation – en rythme pair et impair.

CONTENU GLOBAL

L’interprétation : travail sur l’expression vocale et dansée conciliant technicité et identité artistique, immédiateté des perceptions, relation à soi et aux autres, exploration des sensations et de l’imaginaire afin de servir l’interprétation.

CONDITIONS DE PARTICIPATION

La master-class est ouverte aux chanteurs et danseurs débutants et confirmés, la bonne oreille et la justesse chantée sont néanmoins indispensables.

> INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT <

BIOGRAPHIES

MILENA JELIAZKOVA

Bulgare et citoyenne française, Milena JELIAZKOVA commence ses études de piano et de chant à l’âge de six ans auprès de Kristina Boeva, professeur émérite de l’Académie des Arts Musicaux de Plovdiv. Parallèlement elle suit des cours de chants et danses traditionnelles avec sa mère, chanteuse et danseuse dans « Ensemble TRAKIYA » (Thrace). Après huit ans de formation à la fois classique et traditionnelle dans son pays, elle s’est consacrée au rythm & blues pendant trois ans, et s’est investie, en France, avec BALKANES, quatuor de polyphonies bulgares a cappella, dans le chant traditionnel bulgare et l’univers des chants sacrés slavons et byzantins. Diplômée de l’ARSEC/NACRe (MASTER 2 en management culturel), elle a mené des recherches sur le chant traditionnel bulgare en tant que vecteur de conservation de l’identité collective bulgare, et a travaillé auprès du directeur de l’Amphithéâtre de l’Opéra de Lyon et pour l’Ensemble de musique baroque Le Concert de l’Hostel Dieu, en tant que chargée de communication et de diffusion. Milena chante depuis 1997 au sein du quatuor Balkanes qui se produit sur des scènes nationales et internationales en France, Suisse, Italie, Bulgarie, Tunisie, Allemagne, USA, Canada… et lors de nombreux festivals. Ses goûts musicaux éclectiques l’ont amenée à s’intéresser de plus en plus aux chants traditionnels du monde en général et aux techniques de chant diverses qui s’y attachent. Depuis 2006, elle crée avec Jean-Pierre Caporossi et Tony Canton le projet KËF – élektro Balkans. Milena chante également dans la Cie Henri AGNEL, qui explore les répertoires méditerranéens médiévaux et contemporains et avec laquelle elle tourne en France et à l’étranger. En 2017, elle co-fonde SIBYLLES TRIO avec Françoise ATLAN et Milena ROUDEVA. Elle compose et réalise des arrangements pour les quatre ensembles, co-anime de stages vocaux à destination de tous les publics, enseigne le chant bulgare à l’Institut International des Musiques du Monde et propose du coaching vocal et scénique aux chanteurs débutants et confirmés (diplômée d’Harmoniques, Paris.)

Expériences : Depuis 2003, ateliers animés auprès d’Agences Musiques et Danses de différentes régions de France (Centre, Bretagne, Rhône-Alpes, Alsace, Pays Basque…) et à l’étranger – Suisse, Mayotte, USA. Stages auprès de Conservatoires de Rayonnement Régional et d’écoles de Musique, à la demande d’organismes tels que le CEPRAVOI (www.cepravoi.fr), centres vocaux privés, de chefs de choeur professionnels et amateurs, théâtres et festivals de musique sacrée et du monde. Projet sur 6 mois, en 2019, avec la Maîtrise de la Loire – direction du Grand Choeur de 90 personnes à l’occasion de Plovdiv – Capitale Européenne de la Culture 2019. Pédagogue régulière auprès de l’Institut International des Musiques du Monde, Aubagne (www.iimm.fr).

MAYA MIHNEVA

Bulgare de naissance, installée en Provence, Maya Mihneva commence la danse dès ses premiers pas. Nombreuses sont les occasions en Bulgarie pour apprendre et pratiquer les danses traditionnelles, présent à chaque fête, le « horo se vié » (la danse serpentine) durant des heures.

Suite à l’obtention du diplôme de danses bulgares à Plovdiv (Région de Thrace), Maya intègre l’Ensemble d’État Bulgare de musiques, chants et danses « Sévernyashky » à Pleven, et se produit régulièrement en France : Casino du Paris, Café de la Danse, CNIT Paris la Défense, Théâtre National de Bordeaux…, et en Italie.

Membre du GTR (groupe de travail régional) danses du monde depuis 2000, elle participe à l’action de l’ARCADE – PACA en faveur des danses traditionnelles et du monde. Parlement l’ADAC 04 (Association départementale d’action culturelle) lui confie une mission sur le développement et la valorisation des danses traditionnelles dans le département.

Maya enseigne au Conservatoire à Rayonnement Départemental des Alpes-de-Haute-Provence depuis 2005. Sa pédagogie est marquée par la spécificité des danses de son répertoire dorigine, et plus largement par lapproche des danses des Balkans, dans un esprit douverture et de partage.

Diplômée d’un Master 2 « Théories et Pratiques des Arts Vivants en Danse » de l’Université de Nice Sophia Antipolis, Maya mène de nombreux projets pédagogiques et artistiques. Sollicitée souvent pour sa pédagogie par des institutions telles que Conservatoires Régionaux de Limoges et Avignon, CRD de Montbéliard, CFMI d’Aix en Provence, l’ARCADE – PACA, Régie Culturelle Régionale PACA, Centre Chorégraphique de la ville de Strasbourg etc., elle s’appuie sur sa double culture.

Danseuse et chorégraphe, l’artiste collabore depuis son installation en France, et se produit aux cotés des musiciens d’AKSAK et de MELIZMA. La complicité entre Maya et Isabelle Courroy, joueuse de kaval (flûte oblique des Balkans) lui permet d’explorer le riche répertoire des danses bulgares, et de le mettre en scène avec un regard actuel.

Dans le cadre de Marseille Provence 2013, capitale européenne de la Culture, pour l’événement « Le Monde est chez nous », la Région PACA lui confie la création « TovaE ». Celle-ci réunit près de 50 danseurs et musiciens, enfants, adolescents et adultes, menés sous la direction artistique conjointe de Maya Mihneva pour la danse et dIsabelle Courroy pour la musique.

Le film documentaire « Au diapason du monde », témoin du projet, est réalisé par Catherine Catella en 2014, à partir des portraits dartistes emblématiques. Il témoigne de la riche diversité culturelle en terre provençale, et dresse le portrait dune artiste lumineuse et engagée.

Logo Web Balkanes
Logo Facebook Balkanes
Logo_YouTube Balkanes