Georges Camil Abdallah

GEORGES CAMIL ABDALLAH

Objectif général

Initiation aux chants moyen-orientaux à travers quelques œuvres de compositeurs qui ont laissé une empreinte dans les chants sacrés (chant byzantin, chant syriaque maronite) et les chants traditionnels (Egypte, Syrie et Liban).

Contexte

En parcourant les musiques du Moyen-Orient, sacrées comme profanes nous aurons l’occasion de pratiquer des musiques de traditions millénaires. Les différentes cultures qui ont traversées le Moyen-Orient au fil des siècles ont laissé une empreinte indélébile dans la tradition orientale.

Etant le berceau des trois religions monothéistes cette région a vu naître le chant des psaumes, le chant byzantin, le chant syriaque et le chant musulman.

Les chants profanes sont très importants également et ponctuent les fêtes et les soirées diverses. Des chants traditionnels aux chants arabo-andalous en passant par des chants égyptiens, les chanteurs pourront faire résonner leurs voix sur des mélodies qui ont enchantés tant d’auditeurs à travers le monde.

CONTENU PÉDAGOGIQUE

Préparation de l’instrument. L’instrument du chanteur est tout son corps. Il doit être préparé et bien disponible à la transmission du chant. Pour cela nous travaillerons sur le relâchement pour être bien détendus. Le chant est une ouverture et un partage qui passe avant tout par le souffle, une bonne technique de respiration est essentielle pour le permettre. Sera étudié également, le placement de la voix, la prise de conscience de notre ancrage au sol et notre tendance à aller vers le ciel.

Dans la continuité des points évoqués nous travaillerons le modelage du son à travers l’utilisation des résonateurs qui développent et amplifient le son créé. La tonicité et l’énergie passent par les muscles du visage, de la bouche et de la langue. Les exercices avec les voyelles ainsi que l’importance des consonnes donnent la forme au son.

Initiation aux maqams arabe et essai d’interprétation du 1/4 de ton à travers les maqams Rast et Bayat.

Apprentissage d’ornementations selon les niveaux

Approche de l’improvisation : l’improvisation est un partage de soi, d’une culture formée au fil des écoutes et des pratiques. Elle n’est en aucun cas un départ vers l’inconnu mais une construction avec un départ, un point culminant et un retour.

Pendant cette master-class nous aborderons plusieurs compositeurs et interprètes parmi lesquels : Wadih el-Safi, Elias Nachef, Oum Kalthoum, Mohammed Abdel Wahab, ainsi que les répertoires de musique syriaque et byzantine.

NIVEAU REQUIS

Formation ouverte à tout chanteur ayant une pratique régulière du chant. Il n’y a aucune obligation quant à la connaissance de la langue arabe.

INSCRIVEZ-VOUS SANS PLUS TARDER
>> FORMULAIRE D’INSCRIPTION <<
>> TARIFS ET MODALITÉS D’INSCRIPTION <<
>> VOS POSSIBILITÉS DE PRISE EN CHARGE <<

EXTRAITS VIDÉOS & AUDIOS

EL HELWA-DI

ALLAMOUNI

BIOGRAPHIE

Né en 1982, Georges Camil Abdallah chante dès son jeune âge, aime et pratique le chant oriental. Il l’étudie au Conservatoire au Liban et se produit régulièrement en tant que soliste dans son pays. Tout petit, il se nourrit également de la tradition byzantine de son Eglise grecque melkite catholique et projette très tôt de chanter cette tradition. Plus tard, il travaille ce chant aux côtés du Père Makarios Haidamous en même temps qu’il apprenait les chants syriaque et
traditionnel musulman.

Installé en France depuis 2005, ses activités sont multiples : chanteur, chef de chœur, musicologue et enseignant. Il s’attache à faire vivre le chant traditionnel libanais et byzantin. Sa voix chaude et son timbre unique en font l’un des spécialistes de la musique orientale en France aujourd’hui. Georges Camil Abdallah a obtenu un Master en musique et musicologie à l’université Paris IV Sorbonne en travaillant sur la musique byzantino-orientale du compositeur
libanais Elias Nashef.

Depuis 2006, il dirige des chœurs amateurs a capella ou bien accompagnés de différentes formations musicales. Aujourd’hui il dirige cinq ensembles vocaux : l’écho de la forêt, l’ensemble Vocal Antoine Boesset, la Notina, l’Escapade et le choeur de la Cathédrale de Blois.
En 2010 il créé avec Issa Murad (Oudiste) et Samir Homsi (percussionniste oriental) le trio Ofouq qui les réunit autour de la musique traditionnelle orientale sacrée comme profane.
Depuis 2006, il anime des stages de musique orientale et byzantine auprès de public divers où il retrouve le plaisir de la transmission orale, le partage et le plaisir qui en découle.